19
nov

William, ma plante me parle.

//Edit// mon billet a été retenu en finale par France Télévisions ! Aidez moi à gagner la dernière phase du concours (un hashtag battle jusqu’à mardi 27 à 18h) en tweetant avec le hashtag suivant : #MathiasWeb12 Merci à tous pour votre soutien. 😀

L’idée de ce post est de répondre au concours de France Télévisions pour tenter de gagner une accréditation pour LeWeb12. Le principe est simple : écrire un petit billet sur notre conception d’un salon connecté.

Les pieds sur la table basse tactile

Qu’est ce que c’est bon de rentrer chez soi après une dure journée de travail. Dans son salon. Affalé dans son canapé. Au calme. Quand tout à coup, mon smartphone se met à vibrer. Ah oui, c’est vrai, il faut que j’arrose ma plante, je viens de recevoir son tweet de rappel. Déjà deux fois que j’oublie. Allez, je m’active. Je m’approche du frigo et lui demande de me servir la quantité d’eau nécessaire à William. Oui, mes plantes ont des noms. Et alors ?
Il m’affiche sa courbe de croissance et m’indique que je devrai rajouter de l’engrais. Ok, placard du bas. Non. J’ai du le laisser à coté William. Non. Ah. Je me rassoie dans mon canapé, pousse le carton de pizza de la veille de la table basse et la déverrouille. En la nettoyant, je lui demande de vérifier dans mes derniers achats, si j’ai bien acheté de l’engrais. Négatif. Bon. Je demande à ma table de localiser mon colloc et d’afficher les magasins les plus proches de sa position. Parfait, ma table me dit que s’il suit son parcours habituel, il a 15 min d’attente entre deux bus d’ici 5 min et un magasin en face de l’arrêt de bus qui a une moyenne de 3 étoiles sur 5 sur la moyenne des sites d’avis. Nickel. Je lui demande de le prévenir et de mettre automatiquement l’achat sur mon compte. Normal.
Il me dit d’aller se faire … pour de l’engrais. Ok, Ok, c’est pas grave.
Je me remets dans mon canapé pour jouer sur ma tablette. 5% de batterie restante. Toujours pareil.  J’ai la flemme d’aller chercher le chargeur. Je vais demander à mon iNobot de le trouver, ça sera plus simple.

Panoptique numérique ou salon connecté ?

Ce scénario du futur (proche probablement) me fait poser la question du rôle des objets connectés dans notre relation au monde et aux individus ?  Ici, ce n’est même plus le personnage qui envoie un message à son colocataire mais sa table basse. C’est sa plante qui lui envoie un tweet.

A mon sens, une des leçons la plus évidente du web social est que les individus veulent avoir des relations avec des individus, pas avec des algorithmes, des boites vocales ou des machines. Pour cette autre révolution numérique, je pense finalement que les objets connectés auront le même destin : rendre nos relations sociales plus fortes. Les objets connectés peuvent nous amener à avoir une expérience collective plus riche, s’ils demeurent créés pour une véritable vocation utilitaire.

Cependant, si ces objets connectés sont fait pour capturer le sens des choses, stimuler l’imagination ou construire l’opinion ce n’est pas uniquement la façon dont nous les utiliserons qui doit nous préoccuper. Nous devrions aussi nous préoccuper du genre de personne que nous devenons en les utilisant.

Blip. Notification. Votre plante n° “William” a atteint un taux de sécheresse supérieur à 70%. Il vous reste 12h pour l’arroser. Évidemment. Juste pendant mon séminaire de 3 jours en plein milieu de la creuse.

Comments ( 0 )